Journée à la maison de la rivière de Sizun (logo)Journée à la maison de la rivière de Sizun

Jeudi 28 mars, nous sommes allés en car à Sizun. Nous avons découvert la maison de la rivière. Nous avons travaillé sur les animaux qui vivent dans et autour des rivières.

Voici ce que nous avons appris…

Quels animaux vivent dans nos rivières ? Que mangent-ils ? Comment vivent-ils ?

 Les oiseaux

Avec Nicolas, dans le musée de la maison de la rivière, nous avons découvert quelques oiseaux qui vivent au bord des rivières.

JPEG - 1.5 Mo

Nous les avons dessinés.

JPEG - 2.1 Mo

Ce que nous avons retenu.

Ils se nourrissent des poissons, des grenouilles ou des insectes qui peuplent la rivière.
JPEG - 93.9 ko
JPEG - 91 ko
JPEG - 80.9 ko

 Les mammifères

Ensuite, nous nous sommes intéressés aux mammifères qui viennent dans et au bord des rivières.

JPEG - 2.3 Mo

Nous connaissions déjà la loutre (dont nous avions parlé à Pont-Triffen) et le ragondin que l’on voit parfois au bord du canal.

Ce que nous avons retenu

Différents mammifères vivent dans les rivières. Certains sont protégés : les castors et les loutres. Le ragondin et le rat musqué détruisent les berges : ils sont nuisibles. La loutre est le seul animal carnivore. Les autres se nourrissent de plantes.
JPEG - 93.2 ko
JPEG - 114 ko
JPEG - 83.5 ko
JPEG - 97.4 ko

 Les poissons

Il y a deux sortes de rivières et les poissons ne sont pas les mêmes. A l’ouest de la Bretagne, les rivières sont agités. Il y a du courant et de l’oxygène dans l’eau. On trouve des poissons de la famille des saumons et des truites. A l’est de la Bretagne, les rivières sont calmes, on trouve des poissons blancs.

JPEG - 2 Mo

Dans notre visite du musée, nous avons observé différents poissons dans les aquariums.

JPEG - 124.1 ko

Nicolas nous a ensuite expliqué la vie du saumon.

JPEG - 2.1 Mo
JPEG - 33.3 ko
  • 1. La femelle pond des œufs dans la rivière. Ils sont fécondés par le mâle. La femelle les cache dans les cailloux avec sa queue. l’endroit où elle pond s’appelle la frayère.
  • 2. Les alevins sortent de leur œufs. Ils ont une poche pleine de nourriture qui leur permet de vivre. Ils vivent dans le fond de la rivière.
  • 3. Les alevins deviennent des tacons. Ils se nourrissent seuls de larves d’insectes.
  • 4. Les tacons se couvrent d’écailles argentées. Ce sont des saumoneaux. Ils font environ 15 cm et partent vers la mer.
  • 5. Les saumons passent 1 à 3 ans en mer. Ils partent vers les îles Féroë ou jusqu’au Groënland. Ils grossissent et grandissent beaucoup
  • 6. Les saumons, prêt à sa reproduire, reviennent dans la rivière où ils sont nés. Ils s’en souviennent. Mais il n’y a pas beaucoup de saumons qui reviennent pondre dans leur rivière. A chaque étape beaucoup de saumons disparaissent. Sur 8 000 œufs, on dit qu’un couple seulement revient pondre. Pour que les saumons reviennent pondre, il faut que l’eau de la rivière soit de bonne qualité et qu’il n’y ait pas d’obstacles sur la rivière.

 Les insectes

En fin de matinée, nous avons pris chacun une épuisette et nous nous sommes rendus au ruisseau. Nous avons fait une pêche à pied. Il faut mettre son épuisette dans le sens opposé du courant et gratter le sable. Ensuite on regarde ce qu’il y a dans l’épuisette et on met dans la bassine ce qui est vivant.

JPEG - 152.1 ko

Ce que nous avons retenu

JPEG - 83.5 ko

Nous avons attrapé des larves d’insectes, des petits crustacés. Quand il y a beaucoup de vie dans une eau cela veut dire que l’eau est de bonne qualité. Souvent la larve de l’insecte vit plus longtemps au stade de larve, qu’au stade adulte. Nous savons reconnaître :

  • les porte-bois : larve de la phrygane qui se protège dans un fourreau
  • les larves d’éphémère
  • les larves de demoiselle
  • les larves de libellule
  • le crevettes d’eau douce
    JPEG - 96.7 ko

A quoi servent les rivières ?

 Une activité de loisir : la pêche

Au bord du canal, nous voyons souvent des pêcheurs. Alors, à notre tour, jeudi après-midi, nous avons appris à pêcher.

Le matériel nécessaire :

  • une canne
  • du fil de pêche
  • un bouchon fluorescent
  • des plomb
  • un hameçon
  • un plioir
  • un ver de terre

La préparation de la ligne

JPEG - 114.4 ko
  • 1. Au bout de la ligne, on met un bouchon.
  • 2. Ensuite, on accroche l’hameçon.
  • 3. Entre le bouchon et l’hameçon, on met des plombs pour que la ligne aille bien au fond
  • 4. On déplie la canne.
  • 5. On accroche l’hameçon à un élastique fixé à la canne.
  • 6. On tire la bobine jusqu’au bout de la canne.
  • 7. On coupe le fil à la bonne longueur. Et on fait un noeud au bout de la canne.
  • 8. On décroche l’hameçon et on l’accroche sur le plioir.
  • 9. On enroule le fil autour du plioir et on le fixe avec l’élastique spécial.
  • 10. On replie la canne.

Le lancer

Avec une canne sans moulinet :
  • On tient la canne dans sa main droite, au bout.
  • On tient le fil dans sa main gauche.
  • On pointe le bout de la canne vers le ciel.
  • On lâche le fil et on pousse sa canne vers l’avant.

Avec une canne à moulinet :

  • On ouvre le pick-up
  • On place sa main droite sur la canne et on tient le fil avec l’index.
  • En faisant attention de n’avoir personne derrière, on envoie la canne derrière.
  • On lance sa canne vers l’avant et on lâche le fil.
  • On ferme le pick-up et on enroule doucement le fil grâce au moulinet.
    JPEG - 142.3 ko

Comment sortir son poisson ?

JPEG - 132 ko

Il faut bien regarder son bouchon. Quand il disparaît, c’est parce qu’il y a un poisson accroché. Dès qu’on sent qu’il y a un poisson au bout de la ligne, on tire son poisson doucement vers le bord en reculant. Il faut laisser le poisson dans l’eau et ne pas tirer trop fort pour ne pas casser le fil. Quand le poisson est près du bord, on l’attrape dans une grande épuisette. On enlève l’hameçon avec une pince. Puis on relâche son poisson doucement sans l’avoir trop manipulé.

JPEG - 149.6 ko
JPEG - 150.6 ko