Journée à Pont-Triffen avec le SMATAH (logo)Journée à Pont-Triffen avec le SMATAH

Mardi 12 février , nous sommes allés en car à Pont-Triffen. Nous sommes allés à la maison éclusière qui est au bord du canal de Nantes à Brest. Nous avons travaillé sur l’eau.

 Atelier 1 : Le cycle de l’eau

JPEG - 1.9 Mo

Nous avons travaillé avec Norbert et Serge. Nous avons dessiné ce qu’on pensait du cycle de l’eau. Ensuite on a reconstitué le cycle de l’eau naturelle. Nous avons appris de nouveaux mots.

Ce que nous savons maintenant :

Quand les précipitations (la pluie, la neige…) tombent, elle peuvent :
  • aller dans le sol et servir aux plantes
  • s’infiltrer et rejoindre les nappes phréatiques
  • ruisseler sur le sol jusqu’aux rivières ou aux fleuves Les rivières se jettent dans les fleuves qui se jettent dans la mer. Grâce au soleil, un partie de l’eau de mer, une partie de l’eau des rivières s’évapore : c’est l’évaporation. Les plantes rejettent aussi de l’eau : c’est l’évapo-transpiration. L’eau qui s’évapore se condense dans les nuages : c’est la condensation. Les nuages donnent de nouveau des précipitations et ainsi de suite…

Célia et Pol
cycle eau

 Atelier 2 : Le cycle de l’eau domestique

JPEG - 1.8 Mo

Nous avons travaillé avec Norbert et Serge. Nous avons cherché les réponses à un quizz sur le circuit de l’eau avant et après le robinet. Il fallait remettre des phrases au bon endroit.

Ce que nous avons appris :

cycle eau dom
Nils et Katell

 Expérience : L’importance des talus.

Serge avait une maquette en deux parties. D’un coté, une pente avec des talus, des zones humides et des mares et de l’autre côté, juste des champs. Quand on verse de l’eau de chaque côté (c’est comme la pluie), l’eau coule plus vite du côté où il n’y a rien. Les talus ralentissent l’eau, les mares et les zones humides se remplissent.

Ce que nous avons appris :

Cliquez sur l’image pour en savoir plus !
talus

Les talus, les mares et les zones humides sont importants. Il ne faut pas les supprimer et il faudrait en remettre. Quand l’eau ruisselle moins vite, il y a moins de nitrates dans les rivières. Ils sont en partie retenus par les plantes.

Célia et Pol

 Atelier 3 : Les mots du canal

JPEG - 2.1 Mo

Nous nous sommes arrêtés à côté du confluent de l’Aulne sauvage et de l’Hyères. Nous avons appris des mots sur les rivières.

Ce que nous avons appris :

JPEG - 1.7 Mo
  • La source c’est l’endroit où la rivière commence
  • Le lit de la rivière c’est l’endroit occupé par la rivière.
  • Un affluent c’est une rivière qui se jette dans une autre rivière ou un fleuve.
  • Une berge c’est le bord de la rivière. Pour savoir si on est côté gauche ou droit, il faut de mettre dans le sens du courant.
  • L’estuaire, c’est là où le fleuve se jette dans la mer.
Morgane et Victor

 Atelier 4 : Expérience sur l’eau

JPEG - 1.8 Mo

Nous sommes partis nous promener au bord du canal. Nous avons pris un seau avec nous et un appareil pour mesurer la température et la quantité d’oxygène. Nous avons pris de l’eau à plusieurs endroits :

  • dans le canal
  • au niveau du confluent
  • dans une fontaine
  • au robinet

Ce que nous avons appris :

  • La température est différente selon l’endroit où on prend de l’eau : elle dépend de la taille du cours d’eau et de la vitesse du courant.
  • La quantité d’oxygène n’est pas la même non plus : elle dépend du courant.
Louane et Pol
JPEG - 1.8 Mo

Dans notre balade, nous avons pris de l’eau du canal, de l’eau de la fontaine et de l’eau du robinet. Nous avons testé le pH et les nitrates. L’eau du robinet et l’eau du canal avaient un pH de 7. L’eau de la fontaine avait un pH de 6. Pour les nitrates, l’eau du canal n’avait pas beaucoup de nitrates mais l’eau de la fontaine en avait beaucoup plus (parce qu’elle ruisselle directement de champs)

JPEG - 1.7 Mo

Ce que nous avons appris

  • Pour être bonne à boire, l’eau doit avoir un pH de 7. On dit un pH neutre.
  • Les nitrates ne doivent pas être trop importants pour que l’eau soit potable.
  • On voit que l’eau du canal est plutôt propre.
Kévin, Hugo et Louna

 Atelier 5 : La loutre

JPEG - 2 Mo

Nous sommes partis à la recherche de la loutre. Nous avons marché au bord du canal. Nous avons découvert une coulée et avons vu une empreinte. Plus loin, il y avait des crottes.

JPEG - 1.9 Mo

Ce que nous avons appris :

  • Le loutre se nourrit de petits poissons. Elle vit dans le canal et dans les zones humides.
  • Elle s’installe quand l’eau est plutôt propre.
  • Pour une loutre (ou un couple) il faut un territoire de 10km.
Alyssia et Gaétan

 Atelier 6 : La vie dans une goutte d’eau

JPEG - 1.8 Mo

Grâce à un microscope relié à un vidéoprojecteur, Eric nous a montré qu’il y a de la vie même dans une toute petite goutte d’eau. Nous avons vu des organismes microscopique végétaux et animaux.

Ce que nous avons appris :

  • Le meilleur moment pour observer la vie dans une goutte d’eau est le printemps.
  • Les éléments qui ne sont pas traversés par la lumière sont des débris.
  • Il y a 2 types de plancton :
    • Le phytoplancton ne bouge pas et a une couleur un peu verte. C’est du végétal.
    • Le zooplancton se déplace.
JPEG - 2.1 Mo

Article du journal Le Télegramme paru le 20 février 2013 :

JPEG - 151.6 ko

Nous retrouverons les animateurs du SMATAH pour d’autres journées de travail sur le thème de l’eau. La prochaine fois, nous nous retrouverons à la maison éclusière de Rosveguen pour travailler sur l’histoire du canal de Nantes à Brest.

Voir en ligne : La journée à Pont-Triffen vue par les élèves de maternelle

Documents à télécharger